les bonnes pratiques pour une installation réussie !

L'appréhension et le doute sont des sources d'angoisse permanente pour les candidats à l'expatriation. Une expatriation signifie le plus souvent un changement de culture, un nouveau travail et une nouvelle langue à maîtriser, un déménagement, des formalités administratives.

Les agences de relocation s'occupent du relogement, de la recherche de travail pour le conjoint, de la recherche d'une école pour les enfants. Les agences de conciergerie sont des professionnels à qui on délègue des tâches répétitives et quotidiennes à des professionnels afin de leur permettre de dégager du temps libre et se concentrer sur leur travail et leur famille. On parle ici des tâches ménagères comme les courses, le ménage, la lessive, le repassage, l'organisation de dîner, de fêtes. Le déménagement à proprement parler peut lui aussi causer des inquiétudes. L'astuce est d'être le plus organisé possible en commençant par choisir des entreprises de transport professionnelles disposant d'un réseau international et en leur demandant un devis. Il faut prévoir quelques semaines pour des trajets intercontinentaux. Les transporteurs offrent souvent des services porte à porte, des conseils, de garde meuble. La délégation des diverses tâches administratives comme l'enregistrement aux impôts ou aux caisses de cotisations retraites et assurance santé, peut soulager les familles d'expatriés d'une source de frustration supplémentaire.

Une mobilité peut être bien vécue à condition de la préparer plusieurs mois à l'avance. L'adaptation du conjoint et des enfants à leur nouvel environnement et leur nouveau rythme de travail peut nécessiter dans certains cas, un coaching personnalisé. Dans certains des coachings personnalisés peuvent être proposées pour renforcer les acquis et aider toutes les personnes concernés alors il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès de l'ambassade ou le consulat ou encore le service des Ressources Humaines de votre entreprise sur l'existence d'éventuels associations.

Une autre bonne pratique ou réflexe à avoir est celui de bien se renseigner sur les régimes fiscaux du pays d'accueil pour éviter une double imposition. Puis, il est primordial de s'assurer que le conjoint s'épanouisse au même titre que le salarié expatrié en ayant une vie sociale et professionnelle. Dans certains cas, fait très rares, un soutien psychologique peut être demandé pour l'ensemble de la famille.